Les pains de François Rougié

Après quelques années passées dans le monde agricole, dans le vin pour François et en gestion de projet pour Yanis, ils ont décidé de se lancer dans une nouvelle aventure : devenir paysan-boulanger. Durant un an, ils ont mûri un projet de création de ferme.

Motivés par des désirs de cohérence, de recherche de sens et de respect de l’homme et de la nature, ils ont dû répondre à de nombreuses questions afin de trouver, dans ce vaste monde qu’est l’agriculture, l’activité qui leur permettrait d’allier le tout.

Après trois semestres d’échanges et de partage, Yanis a décidé de poursuivre cette passion sous d’autres cieux.

« Paysan-boulanger… l’idée ne fut pas la première à nous venir à l’esprit ! La possibilité de travailler des céréales et des légumineuses en agriculture biologique et les défis que cela représentent, de la culture de la graine à sa transformation en pain et les savoir-faire techniques nécessaires à ces trois métiers que sont celui de paysan, de meunier et de boulanger nous ont convaincus.

Toute une vie pour découvrir et perfectionner ces savoir-faire…

La SAS Graines, structure d’accompagnement à l’installation de projet agricole, a accepté de nous suivre durant cette période de réflexion, sur différents plans : humain, technique, financier et comptable, la SAS Graines et son réseau d’agriculteurs nous épauleront pendant trois ans jusqu’à l’aboutissement du projet.

La présence de carrière de champignons, anciennement exploitées par la famille de François Rougié, nous a amené à envisager une activité de production de champignons en complément de notre métier de paysan-boulanger.

farine-feu-pain

Depuis le début de l’année 2015, le fournil est en place sur la ferme, située sur la commune de Baron, dans l’Entre-Deux-Mers. Nous pratiquons une agriculture biologique basée sur une approche agro-écologique. L’objectif est de fabriquer des produits sains, goûteux et nutritifs. »

François Rougié vous proposent des pains élaborés à base de farine biologique et de levain naturel. Les pains qu’il confectionne sont le résultat de cette approche que nous souhaitons locale. Les pains sont commercialisés via différents circuits-courts.